Quelle est la meilleure position pour courir ?

La course est un exercice facile et utile sur différents points pour le pratiquant. Néanmoins, pour parfaitement jouir des bienfaits de cette activité, il est nécessaire d’adopter la bonne posture. Pour l’acquérir, il faudra mettre certaines habitudes dans votre pratique quotidienne.

Tenez-vous droit

Pour bien courir, il est nécessaire de bien vous tenir. L’idéal lorsque vous pratiquez la course à pied est de vous tenir droit. Cette manière d’opérer permet à votre corps de gagner en stabilité. D’un autre côté, vous n’aurez pas beaucoup de pertes d’énergie et vous serez plus efficace.

A lire également : Sirtaki, la danse traditionnelle grecque : origines et étapes

Pour se tenir droit, il est important d’avoir une certaine posture. Lorsque vous courez, vous devez vous assurer que votre torse et votre dos sont bien droits. Vous devez impérativement éviter de cambrer le dos. Il est aussi nécessaire de ne pas regarder le sol. Votre regard doit être fixé vers l’avant.

Prêtez une attention particulière à vos bras

La plupart des débutants à la course se focalisent sur leurs jambes. Pour ces nouveaux coureurs, le bas du corps est indispensable pour avoir des résultats dans leur nouvelle discipline. Cela n’est pas faux, mais les bras ne doivent pas être négligés.

A lire en complément : Quel shorty minceur choisir ?

Pour bien courir, il est crucial que vos bras soient bien positionnés. Ces derniers ne doivent pas pendre de part et d’autre surtout lorsque la fatigue commence à se faire ressentir.

Les bras doivent être près du corps et les coudes pliés. Il est également contre indiqué de serrer les poings durant la course.

Ne freinez pas votre progression

Lorsque vous courez, il est indispensable d’adopter une bonne posture. Cette dernière doit être différente de celle que vous prenez pendant la marche. Ceci pour la simple raison que marcher et courir sont deux activités différentes.

Au début de la course, il est conseillé d’avoir le genou légèrement à l’avant comme si vous voulez réaliser un saut. Cette partie du corps doit être pliée et soulevée. De cette façon, vous ne serez pas freiné dans votre progression.

Votre jambe arrière doit être mise à contribution. Pour gagner en impulsion, il est recommandé d’avoir un contact puissant et rapide au sol avec cette jambe.

Courez de manière silencieuse

Pour éviter de vous blesser lors de la course, il existe certaines habitudes à adopter. Lorsque vous courez, essayer de le faire de la manière la plus silencieuse possible. De manière concrète, il est recommandé de frapper le sol le plus légèrement possible.

En procédant ainsi, votre corps adoptera la posture idéale pour la course. En courant de cette manière, vous ne risquez pas de vous blesser ni de sentir des douleurs ou des courbatures.

Gardez un rythme régulier

En plus de courir de manière silencieuse, il faut garder un rythme régulier. Cela signifie que vous devez contrôler votre vitesse et éviter les accélérations inutiles.

En maintenant une cadence constante tout au long de votre course, vous économiserez vos forces pour la fin du parcours. Vous pouvez diviser votre course en segments ayant chacun leur propre allure afin d’atteindre l’objectif fixé pour chaque étape.

Pour être sûr(e) que vous maintenez un rythme régulier, utilisez une application ou un accessoire qui mesure la fréquence cardiaque. De cette façon, non seulement vous maîtriserez mieux votre effort mais aussi préviendrez l’apparition des douleurs ou blessures.

Gardez à l’esprit que chaque corps a son propre rythme naturel et qu’il ne faut pas chercher à imiter celui des autres coureurs professionnels ou amateurs. Écoutez plutôt les sensations physiques ressenties par votre organisme durant la course et adaptez-y le seuil d’intensité auquel il peut fonctionner confortablement sur plusieurs kilomètres.

Contrôlez votre respiration pour améliorer vos performances

Au-delà du maintien d’un rythme régulier, une autre technique essentielle pour améliorer ses performances de course est la maîtrise de la respiration. Effectivement, une bonne respiration permet non seulement d’optimiser l’apport en oxygène aux muscles, mais aussi d’évacuer efficacement les déchets métaboliques.

Le premier réflexe à adopter est donc de respirer par le nez et expirer par la bouche. Cette technique permet un meilleur contrôle du flux respiratoire et favorise l’absorption optimale des gaz respiratoires dans les poumons.

Pour se concentrer sur sa respiration pendant l’exercice, il peut être utile de compter les temps inspiratoires et expiratoires. Par exemple, inspirez sur 3 temps, puis expirez sur 2 temps. Déterminez ensuite un rythme qui vous convient en fonction de votre niveau physique et adaptez-le selon vos sensations durant la course.

Pensez à bien avoir en tête que le relâchement musculaire a un impact direct sur votre capacité respiratoire !

N’hésitez pas à pratiquer des exercices spécifiques comme le pranayama (technique yogique) ou encore l’exercice du souffle alterné, qui consiste à fermer alternativement chaque narine tout en prenant des inspirations profondes depuis le diaphragme avant chaque changement nasal. Ces techniques peuvent aider à gagner en endurance respiratoire et à optimiser la récupération après l’effort.

Faites attention à la position de vos pieds

Pensez aussi à la position de vos pieds pendant que vous courez. Une mauvaise posture peut entraîner des douleurs et des blessures au niveau du dos, des jambes antérieures ou encore de la cheville. Les experts recommandent de garder les pieds bien droits lorsque vous courez, sans trop pencher vers l’intérieur ni vers l’extérieur.

Un autre élément important pour une bonne position des pieds est la fréquence de pas. Effectivement, si vos foulées sont trop longues, cela risque d’augmenter votre temps de contact avec le sol et donc de ralentir votre vitesse. Essayez plutôt de faire des pas plus petits mais plus rapides afin d’améliorer votre cadence.

N’oubliez pas d’accorder une attention particulière à vos chaussures ! Choisissez une paire qui convient parfaitement à votre morphologie et qui offre un bon amorti pour protéger vos articulations lors des impacts sur le sol.

Vous devez avoir une bonne position corporelle en course afin d’éviter les douleurs et les blessures tout en optimisant vos performances sportives. Pensez donc à travailler régulièrement sur cette technique dans le but d’améliorer continuellement votre course !

Adoptez une foulée efficace et économique

La foulée est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte pour améliorer ses performances en course. Pour avoir une foulée performante, il faut avant tout travailler son économie de mouvement. Effectivement, un coureur qui utilise trop d’énergie dans ses mouvements risque rapidement de se fatiguer et de perdre du temps.

Pour économiser votre énergie pendant la course, pensez à adopter une posture stable et droite, ce qui vous permettra d’optimiser vos mouvements en évitant des gestes inutiles. Votre corps doit être bien aligné avec le sol et non pas penché vers l’avant ou l’arrière.

N’hésitez pas aussi à travailler votre foulée naturelle, celle que votre corps utilise instinctivement sans contrainte ni effort supplémentaire. Cette technique vous aidera à consommer moins d’énergie tout en réduisant les impacts sur vos articulations.

Pour optimiser encore davantage votre foulée et ainsi mieux profiter de chaque pas, travaillez sur la position de vos pieds lors des contacts au sol. Essayez par exemple d’atterrir sur la partie médiane du pied plutôt que sur le talon ou la pointe pour bénéficier d’une meilleure propulsion.

Pour améliorer significativement sa performance durant la course, il est primordial de travailler sa foulée afin qu’elle soit efficace et surtout économique • c’est-à-dire nécessitant peu d’énergie • ce qui permettra au coureur de tenir plus longtemps sans se fatiguer inutilement !

vous pourriez aussi aimer