Comment apprendre à courir sur l’avant du pied ?

Lors de la course à pied, les athlètes peuvent utiliser plusieurs parties de leurs pieds, et donc différentes techniques. Ainsi, certains se sentent à l’aise avec le talon, tandis que d’autres préfèrent le milieu de leur pied ou la partie avant. L’usage de cette dernière présente de nombreux avantages. Mais, comment s’approprier cette technique de course ?

La technique de course sur l’avant du pied ou foulée avant

La course sur l’avant-pied consiste simplement à mettre le côté extérieur de l’avant de votre pied sur le sol en premier. Autrement dit, il faut atterrir sur la tête de vos métatarsiens, c’est-à-dire la partie osseuse située juste avant les orteils. Vous devez ensuite faire descendre vos mollets et vos talons délicatement, sans résonnance sur le sol. Ainsi, les muscles de vos mollets vont vous propulser avec beaucoup de puissance vers l’avant.

A découvrir également : Les nouvelles approches tactiques qui révolutionnent les sports

Au cours de cette technique, votre pied ne reste au sol qu’un court instant. Pour réaliser une course sur l’avant-pied, il est nécessaire de vous entrainer pendant un certain temps. En effet, il faut votre corps étant déjà habitué à d’autres techniques s’adapte à cette nouvelle méthode. Il vous arrivera souvent d’être fatigué. Ne vous en inquiétez pas.

Quelques exercices pour courir sur l’avant du pied

Pour apprendre à courir sur l’avant de votre pied, vous devez vous exercer très souvent. L’entrainement est nécessaire que vous soyez en phase de transition ou d’initiation à cette technique.

A découvrir également : Assistez au SuperBowl lors d'un voyage aux Etats-Unis !

Faites des sauts de Pogo

Les sauts de Pogo constituent l’un des meilleurs exercices d’échauffement pour acquérir les rudiments de cette technique de course. Pour les pratiquer, mettez-vous debout puis joignez vos pieds en laissant tomber vos bras le long de votre corps. Vous pouvez également placer vos mains sur vos hanches.  Après cela, faites un saut en allant le plus haut possible sans plier votre genou.

Lors de la réception, faites intervenir la partie avant de votre pied puis effectuez un autre saut. Veillez à ce que vos talons ne touchent pas le sol. Rebondissez sur l’avant de vos pieds plusieurs fois.

Faites le lever de talon

Le lever de talon consiste à vous tenir debout pieds nus. Ensuite, vous mettez le poids de votre corps sur un pied en levant votre talon. Faites cela pour chaque pied environ 20 à 30 fois successivement.

Les avantages de la course sur l’avant du pied

La course sur la pointe des pieds vous fera préserver les articulations de la hanche et du dos. Effectivement, la foulée sur la pointe du pied permet d’amortir les chocs. Les muscles du pied, de la cheville, du tendon d’Achille et des mollets s’impliquent fortement dans l’exécution du sport. Cela amoindrit le choc au sol. Par ailleurs, cette technique vous permettra également de stabiliser le tibia et d’éviter une blessure au genou. De plus, vous deviendrez nettement plus rapide.

Les erreurs à éviter lors de la transition vers la course sur l’avant du pied

Si la course sur l’avant du pied présente de nombreux avantages, vous devez faire attention à certaines erreurs courantes lors de la transition. La première erreur est d’en demander trop. Il ne s’agit pas simplement d’un changement dans notre façon de courir, mais aussi dans notre anatomie et nos muscles qui doivent s’adapter progressivement. Il faut donc commencer par des séances légères avec des temps courts pour éviter les blessures.

La deuxième erreur est d’en faire trop peu, car cela n’est pas suffisant pour permettre une réelle adaptation musculaire. Vous devrez aussi apporter des modifications quant à votre équipement : les chaussures minimalistes sont recommandées ainsi que le port de semelles spécialisées.

Il vous faudra aussi être vigilant face à la troisième erreur que peut représenter une mauvaise posture. Les épaules basses ou encore le dos penché vers l’avant sont à proscrire absolument. Effectivement, si ce type d’erreur persiste, vous risquez non seulement d’affecter votre foulée mais aussi vos genoux et vos hanches.

Dernier point crucial : votre rythme respiratoire. Adoptez une respiration calme et régulière afin d’éviter tout essoufflement inutile. N’oubliez pas qu’un bon entraînement repose principalement sur une technique maîtrisée et un corps bien préparé !

Comment choisir les bonnes chaussures pour courir sur l’avant du pied

Maintenant que vous connaissez les avantages et les erreurs courantes lors de la transition vers la course sur l’avant du pied, vous devez choisir des chaussures adaptées à votre morphologie ainsi qu’à votre façon de courir. Voici donc quelques critères à considérer afin de faire le meilleur choix possible.

Le premier critère concerne l’amorti des chaussures. Pour une course sur l’avant du pied, il faut privilégier des chaussures minimalistes avec peu ou pas d’amorti au niveau du talon, pour permettre une meilleure flexibilité et plus de sensation dans la foulée.

Il faut s’assurer que les chaussures ont une forme qui correspond bien à vos besoins en termes de supports et de stabilité. En effet, si vous avez besoin d’un renfort pronateur par exemple (pour éviter une rotation excessive du pied), choisissez des modèles comprenant ce type de support.

Un troisième critère important est le poids des chaussures. Plus elles seront légères, moins elles freineront votre élan et vous pourrez facilement adopter une foulée fluide tout en étant rapide.

Il existe aussi plusieurs marques spécialisées proposant des modèles spécialement conçus pour la course sur l’avant-pied comme Nike Free Run ou encore Vibram FiveFingers.

En résumé, cet article nous montre que la course sur l’avant du pied est une technique de course efficace avec de nombreux avantages. Vous devez commencer par des séances légères tout en ayant le bon équipement adapté à votre morphologie et à vos besoins.

vous pourriez aussi aimer